Bar Bootlegger
Blog Pass The Courvoisier !
Courvoisier

Pass The Courvoisier !

Blog par Arnaud

Le Bar Bootlegger a eu l’honneur de recevoir début juillet la visite de Roddy Jean, représentant de la marque Courvoisier, afin de nous en apprendre un peu plus sur cet iconique Cognac, le fameux “Cognac de Napoléon”

L’histoire de Courvoisier commence à Paris (Bercy) en 1835 quand Félix Courvoisier et Jules Gallois, deux négociant en vins et Cognac, décident de déménager leur entreprise à Jarnac, dans les Charentes, à quelques minutes de la ville de Cognac afin d’avoir un meilleur contrôle sur la qualité de ce spiritueux, de là, le Cognac Courvoisier est né.

Courvoisier est directement identifiable à son logo, une silhouette de Napoléon Bonaparte. La légende voudrait que lorsqu’il fut exilé sur l’île de Sainte-Hélène, il ordonna à son navire de s’arrêter en chemin a la rochelle pour embarquer plusieurs barils de Cognac Courvoisier avec lui. Quitte a être seul autant être bien accompagné..

Néanmoins le vrai lien qui existe entre Courvoisier et Napoléon intervient en 1869 quand Napoléon III accorde a Courvoisier, le titre de “Fournisseur Officiel de la cour Impériale”

En 1909, la famille anglaise Simon reprend l’entreprise et commence à forger l’identité de la marque notamment en apposant la silhouette de Napoléon sur leurs bouteilles puis en 1950 en introduisant la bouteille Joséphine (nommé d’après le prénom de la première épouse de Napoléon), une forme de bouteille indissociable à la marque composé d’une large base et d’un fin goulot.

Le cognac Courvoisier est certes le plus petit des quatres plus grandes marques de Cognac (Hennessy, Martell et Rémy Martin) mais il a l’unique particularité de contrôler l’ensemble du processus de fabrication du Cognac, du raisin qui pousse sur la vigne jusqu’à la bouteille qui se trouve sur votre table.

Contrairement à ses concurrents, Courvoisier ne détient aucun domaine viticole et ne distille lui-même qu’une infime partie de sa production.

En effet, l’entreprise détient des contrats avec plus de 1000 familles de viticulteurs et de distillateurs ce qu’il considère comme une force car la diversité des sols, des alambics et des caves des différents partenaires lui permet de produire un très large éventail de styles et de mélange. Ces partenaires se trouvent dans les quatre zones géologiques délimitées par différents décrets protégeant l’appellation d’origine contrôlée (AOC) qu’est le Cognac.

Ces zones sont connues sous les noms de Grande Champagne, Petite Champagne, Borderies et fins bois.

Courvoisier possède tout de même deux distilleries qui lui sont propres ; le premier avec quatorze alambics et le second avec dix alambics. L’entreprise analyse l’eau-de-vie fabriquée dans ses propres distilleries ainsi que celle sous contrat afin d’en contrôler et d’en garantir la qualité. A la différence de ses compétiteurs, Courvoisier n’utilise que des alambics plus petits, d’une capacité de 2500 litres pour la première distillation et une seconde distillation dans des alambics aussi petits de 600 litres. L’utilisation de petits alambics donne une meilleure concentration des arômes et bénéficie d’un plus grand contact avec le cuivre de l’alambic.

Évidemment, le goût subtil de ce cognac provient de son vieillissement en fût de chêne français. Le maître assembleur de Courvoisier, Patrice Pinet parcourt les forêts française afin de sélectionner non seulement quels arbres mais aussi quelles sections des troncs seront utilisées pour fabriquer des fûts Courvoisier.

Ce bois doit être “mûri” à l’air libre pendant un minimum légal de trois ans avant que les planches puissent être transformées en douelles (lames de bois qui composent le fût) , Courvoisier les vieillissent, eux, pendant au moins cinq ans.

Le cognac commence alors son long processus de vieillissement dans des jeunes fûts de chêne puis après une certaine période (dépendant de chaque fût) l’eau-de-vie est déplacée vers des fûts plus anciens produisant moins de tanins. Un nouveau fût de remplissage peut être utilisé pendant une période aussi courte que six mois, tandis qu’un fût de deuxième  remplissage contiendra généralement le spiritueux au moins sa première année avant d’être déplacé à nouveau. L’objectif est de faire vieillir le cognac sans qu’il acquiert un goût boisé trop sec.

Les trois bouteilles les plus vendues de la marque sont les VS, VSOP et XO, dénominations que l’on retrouve chez leurs concurrents néanmoins Courvoisier les vieillissent plus longtemps.

  • Courvoisier VS (Very Special)

Vieilli de 4 à 7 ans avec un assemblage de Fins bois et petites champagnes

  • Courvoisier VSOP (Very Special Old Pal)

Vieilli de 6 à 10 ans avec un assemblage de grandes et petites champagnes

  • Courvoisier XO (Extra Old)

Vieilli entre 20 et 35 ans avec un assemblage de grandes et petites champagnes ainsi que de borderies.

Depuis plus de près de 200 ans Courvoisier a été une marque mondialement connu pour son Cognac de qualité, depuis la dynastie Napoléon jusqu’au nouvel ambassadeur de la marque, A$AP Rocky, l’entreprise a continué à produire des bouteilles de grande qualité, immédiatement reconnaissables, à la fois en terme d’apparence de saveur et de goût.

On pourrait vous parler des heures, mais finalement rien ne remplace la dégustation, alors comme le disait si bien Busta Rhymes, “Pass The Courvoisier !”

Bar Bootlegger,

3481 St Laurent Blvd 2F, Montreal, Quebec H2X 2T6

-
Monday Close
Tuesday 17h00–0h00
Wednesday 17h00–0h00
Thursday 20h00–3h00
Friday 17h00–3h00
Saturday 18h00–3h00
Sunday 18h00–0h00